• mercredi 13 avril 2011

    Voici une recette de Karikal qui est une petite ville du Tamil Nadu et, tout comme Pondichéry, l'un des anciens Établissements français d'Inde. Karikal se situe à 140 km au sud de Pondichéry, sur la côte de Coromandel. Elle est surtout connue pour son port de pêche, son artisanat traditionnel et sa station balnéaire.

    Karikal

    Le biryani est un plat à base de riz, généralement du riz basmati, préparé avec des épices, de la viande, du poisson, des œufs ou des légumes. Son nom est dérivé du mot persan beryā (بریان) qui signifie frit ou grillé.

    Le biryani a été importé en Inde par les marchands et voyageurs musulmans. Les variantes locales de ce plat ne sont pas seulement populaires en Asie du Sud mais également au Moyen-Orient. L'une de ces variantes est le biryani végétarien qui est l'un de mes préférés.

    Cette recette utilide la technique de cuisson du riz pulao.

    Biryani de crevettes

    Pour 4 personnes :

    • 250 g de riz basmati
    • 600 g de crevettes
    • 1 oignon haché
    • 3 gousses d'ail pressé
    • 3 cm de gingembre râpé
    • 2 piments verts épépinés et hachés (facultatif) ou une pincée de piment rouge
    • 1 poignée de feuilles de coriandre
    • 3 ou 4 feuilles de menthe
    • 2 clous de girofle
    • 1 cc de cumin en poudre
    • 3 gousses de cardamomes cassées
    • 1 petit morceau de cannelle
    • 1 CS de feuilles de karipatta
    • 1 cc de curcuma
    • 1 yaourt bien battu
    • 1 cc de sel fin
    • 1 cc d'huile
    • jus d'un citron

    Eplucher les crevettes, les rincer, les laisser mariner au moins une heure avec la moitié du curcuma, le jus de citron et le sel.

    Laver le riz et le mettre à tremper 30 minutes dans l'eau froide, pui le laisser égoutter 20 minutes.

    Pendant ce temps, dans une cocotte à fond épais, faire revenir dans l'huile les karipattas, la cannelle, le clou de girofle, la cardamome, puis le mélange d'ail, de gingembre et de piment vert.

    Quand c'est doré, ajouter menthe et coriandre puis le reste du curcuma et le piment rouge, bien mélanger, ajouter petit à petit le yaourt en mélangeant bien.

    Recueillir la marinade des crevettes, la mettre dans un verre gradué et ajouter de l'eau jusqu'à 425 ml.

    Ajouter le riz égoutté, bien mélanger, puis ajouter le mélange eau-marinade (on peut le chauffer au micro-ondes), saler selon le goût, et dès l'ébullition  fermer hermétiquement avec une feuille de papier aluminium et laisser mijoter à feu très doux pendant 25 minutes, comme un pulao.

    Si les crevettes ne sont pas déjà cuites, les faire revenir telles quelles dans une poêle à sec.

    Laisser reposer le riz pendant 10 minutes sans ouvrir. Egrener ensuite à la fourchette, mélanger les crevettes, rectifier éventuellement l'assaisonnement, réchauffer si nécessaire.


    Sans glutensans gluten      Sans oeufssans oeufs


    1 commentaire
  • vendredi 8 avril 2011

    Cette soupe est la meilleure soupe du monde ! C'est un véritable feu d'artifice de saveurs car elle contient beaucoup d'épices dont certaines ne sont pas moulues... du coup on les sent seulement lorsqu'on les croque ! Servie avec de la salade et du riz blanc, elle constitue de plus un repas complet car elle contient des protéines sous forme de lentilles corail et de blanc de poulet.

    Le mulligatawny est une soupe d'origine anglo-indienne. Ce mot tamoul signifie "soupe au poivre". Je l'ai goutée en Inde, une première fois à Madurai, ville sainte du Sud de l'Inde, et une autre fois à Pondichéry. Cette deuxième fois m'a laissée un souvenir inoubliable car la soupe était particulièrement délicieuse !

    Soupe mulligatawny

    Pour 4 personnes :

    • 175 de lentilles corail (masoor dhal)
    • 2 cubes de bouillon de volaille
    • 110 de pommes de terre
    • 200 g de blanc de poulet
    • 5 gousses d'ail
    • 1 morceau de 3 cm de gingembre frais
    • 1 cc d'huile neutre (pas d'olive)
    • 1/2 cc de curcuma
    • 1 cc de graines de cumin
    • 1 cc de graines de coriandre
    • 1/4 cc de piment rouge en poudre
    • Poivre noir
    • le jus d'un citron

    Dans une grande casserole, faire bouillir les lentilles avec les cubes de bouillon de volaille et le curcuma dans 1,25 litre d'eau. Laisser mijoter à couvert pendant 30 minutes.

    Ajouter ensuite les pommes de terre épluchées et coupées en petits dés et laisser cuire à couvert pendant encore 30 minutes.

    Pendant ce temps, mixer les gousses d'ail épluchées avec le gingembre frais et 1 CS d'eau. Couper la viande en cubes d'un centimètre, les mettre dans un bol avec sel et poivre et bien mélanger.

    Dans une petite casserole, faire chauffer l'huile à feu moyen et faire revenir l'ail, le gingembre, la coriandre, le cumin et le piment. Le mélange doit brunir légèrement. Ajouter ensuite le poulet et faire revenir en remuant pendant 2-3 minutes. Ajouter 225 ml d'eau, porter à ébullition, couvrir et laisser cuire à feu doux pendant quelques minutes.

    Passer la soupe au mixer, ajouter le jus de citron et le mélange de poulet aux épices. Vérifier l'assaisonnement et laisser cuire encore 5 minutes.


    Sans glutensans gluten      Sans lactosesans lactose      Sans oeufssans oeufs


    votre commentaire
  • mercredi 6 avril 2011

    Voici une vieille recette de cuisine pondichérienne que mon Papa m'a transmise. Il l'a trouvée dans la Cuisine Traditionnelle de Pondichéry de Lourdes Tirouvanziam-Louis et l'a beaucoup remaniée. J'y ai également ajouté mon grain de sel !

    La cuisine pondichérienne est très particulière, Pondichéry étant un ancien comptoir français, l'influence française y est très marquée. Ce plat en est un bon exemple car il associe une cuisson du poisson au four, ce qui ne se fait jamais en cuisine indienne, et des épices indiennes !

    Poisson au citron (Meen eloumicham pajam roast)

    Pour 2 personnes :

    • Un filet de poisson assez plat de 300 g
    • 2 gousses d'ail pressés
    • le jus d'un citron
    • 1 piment vert épépiné et haché assez fin (facultatif - ou une pincée de piment rouge)
    • 1 gros oignon (de préférence doux ou rouge) émincé très fin
    • 1 cc d'huile
    • 1/2 cc de poivre noir
    • 1 clou de girofle
    • 2 ou 3 grains d'anis étoilé
    • sel

    Passer au pilon ou pulvériser le poivre noir, le clou de girofle et l'anis étoilé et les mélanger dans un bol avec huile, le sel, l'ail, le jus de citron, le piment et l'oignon.

    En enduire le poisson des 2 côtés, laisser reposer 30 mn. dans un plat à four. Pendant ce temps, préchauffer le four, puis faire cuire sans retourner environ 20 minutes à 180°C (four traditionnel pulsé).


    Sans glutensans gluten      Sans lactosesans lactose      Sans oeufssans oeufs


    votre commentaire
  • samedi 26 mars 2011

    Cette recette vient cette fois du Bengladesh où le riz et le curry sont comme en Inde les ingrédients de base de la cuisine.

    Ce curry de poisson très parfumé fait du bien en ce début de Printemps ! J'ai utilisé de la plie, mais on peut utiliser tout autre poisson. En fait il faut surtout prendre un poisson qui se tient bien à la cuisson !

     

    Curry Bengali

     

    Pour 4 personnes :

    • 700 g de petits filets de poisson
    • 1 gros oignon
    • 2 tomates
    • 2 gousses d'ail
    • 2 cc d'huile neutre
    • 55 g de yaourt nature
    • 1/4 cc de piment rouge en poudre
    • 1/2 cc de curcuma en poudre
    • 8 gousses de cardamome
    • 1 petit bâton de cannelle (4 cm)
    • 6 clous de girofle
    • 1 cc de graines de cumin
    • 1 cc de sel fin
    • coriandre fraîche

    Mélanger dans un petit bol le sel, le curcuma et le piment rouge. En saupoudrer le poisson des deux côtés. Réserver.

    Hacher finement l'oignon, l'ail et les tomates. Ciseler les feuilles de coriandre. Tout réserver séparément.

    Dans un petit poêlon, faire griller à sec la cardamome, les clous de girofle, le bâton de cannelle en morceaux et le cumin pendant 2 à 3 minutes, jusqu'à ce que les épices exhalent leur parfum. Les réduire en poudre.

    Faire cuire à sec les filets de poisson une minute de chaque côté et les réserver sur un plat.

    Ajouter l'huile et faire dorer l'oignon pendant 5 minutes. Baisser le feu et ajouter l'ail, faire revenir 2 minutes. Ajouter ensuite la poudre d'épices et la faire chauffer également 2 minutes en remuant sans cesse.

    Ajouter la coriandre et les tomates et faire mijoter 5 minutes en remuant et en écrasant.

    Verser ensuite le yaourt bien battu, mélanger doucement, ajouter 5 cl d'eau et laisser frémir environ 10 minutes sur feu doux.

    Remettre ensuite le poisson à cuire 7 à 10 minutes à couvert et sur feu moyen.

    Servir avec du riz blanc et des chapatis.


    Sans glutensans gluten      Sans oeufssans oeufs


    votre commentaire
  • mercredi 16 mars 2011

    Le Kerala, littéralement le pays de la noix de coco, est une région magnifique située au Sud-Ouest de l'Inde. Elle est constituée par une étroite bande de terre le long de la côte de Malabar et dont la largeur varie de 35 à 120 km.

    La variété des paysages, le climat, la richesse du patrimoine et la beauté de certains sites font du Kerala une destination touristique recherchée.

    La longue côte keralaise abrite de nombreuses et très belles plages parmi lesquelles Varkala ou Kovalam à 16 km au sud de Thiruvananthapuram. L'abondance de la flore et de la faune sont également remarquables.

    Les backwaters, la "Venise du Kerala", sont un vaste réseau de lagunes reliées par des canaux communiquant avec la mer. De Thiruvanathapuram à Vadakara, ils représentent 450 km de voies navigables utilisées pour le transport avant de devenir une attraction touristique. Des courses de bateaux-serpent (snakes boats) y sont organisées lors des fêtes d'Onam en août ou septembre : des bateaux en bois de 30 mètres de long dans lesquels une centaine de rameurs prennent place, s'affrontent dans un spectacle impressionnant qui attirent les foules !

     

    Backwaters

     

    Kochi (Cochin), avec sa vieille ville pleine de charme et ses célèbres alignements de filets de pêche au carrelet d'origine chinoise, recèle de nombreux édifices remarquables : le palais Mattancherry, la synagogue et l'église Saint-François, la plus ancienne d'Inde.

    De part sa très longue façade littorale, c'est une région dans laquelle on mange beaucoup de poisson. C'est lors d'un séjour à Kochi que j'ai découvert le molee, plat de poisson épicé cuit avec du lait de coco. C'était si délicat et si finement épicé qu'une fois rentrés chez nous, nous avons cherché comment reproduire cette recette ! Il nous a fallu pas mal d'essais et une leçon de cuisine sur BBC World pour y arriver, mais ça en vallait la peine !

     

    Molee

     

    Pour 6 personnes :

    • 4 filets de saumon
    • 200 g de crevettes décortiquées (crues de préférence)
    • 1 cc d'huile (pas d'olive)
    • 1 oignon
    • 4 gousses d'ail
    • 2 CS de gingembre frais
    • 2 tomates
    • 200 ml de lait de coco
    • le jus d'un citron
    • 2 CS de feuilles de karipatta
    • 1 cc de fenugrec en poudre
    • 1 cc de curcuma en poudre
    • 1 pointe de couteau de piment rouge en poudre
    • poivre
    • coriandre fraîche

    Emincer les oignons et hacher les tomates. Eplucher les gousses d'ail et le gingembre et les mixer ensemble.

    Dans une grande sauteuse faire revenir l'oignon avec les feuilles de karipatta et le poivre. Lorsque l'oignon est translucide,  ajouter le gingembre et l'ail. Faire revenir 2 minutes et ajouter le fenugrec, le curcuma et le piment. Faire chauffer 2 minutes.

    Ajouter la tomate et le lait de coco et laisser mijoter 10 minutes.

    Ajouter le saumon coupé en gros cubes, les crevettes épluchées et le jus de citron, saler et laisser cuire à feu doux 20 minutes.

    Au moment de servir, ajouter la coriandre fraîche ciselée et accompagner de riz pulao.

    Télécharger le pdf


    Sans glutensans gluten      Sans lactosesans lactose      Sans oeufssans oeufs


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique